Tatouages en 2020 : Quelles sont les différentes façons de le faire ?

Le tatouage est connu pour être un art ancestral. Au fil des années, les techniques ont été améliorées. Alors aujourd’hui, il existe une diversité non seulement de techniques, mais aussi de styles de tatouage, afin de pouvoir satisfaire chaque personne selon ses désirs. En effet, chaque amateur de tatouage a ses goûts et ses préférences qui lui sont propres. Dans cet article, il sera question d’exposer les différentes façons de se tatouer et aussi les styles de tatouage de l’année.

Les techniques de tatouage

Aujourd’hui, la plupart des tatouages se font de la même manière. Cependant, il faut remarquer qu’il existe plusieurs techniques de tatouage dans le monde. Au nombre de celles-ci, on peut compter les suivantes !

Le tatouage électrique 

Il s’agit en fait de la technique la plus connue et la plus utilisée aujourd’hui partout dans le monde. En effet, c’est la technique dite moderne. D’après les avis, cette méthode est moins douloureuse que toutes les autres. Cette technique de tatouer fait intervenir l’utilisation d’un appareil électrique conçu uniquement pour cette tâche : le dermographe électrique. Il est aussi connu sous l’appellation « machine gun ». La machine dont il est question ici est équipée de plusieurs petites aiguilles. Celles-ci puisent leur encre principalement dans une recharge.

Le tatouage au bambou 

Il s’agit ici d’une technique ancestrale qui est toujours d’actualité. Elle est surtout utilisée aujourd’hui en Asie. Toutefois, il faut remarquer qu’il est question ici d’une technique moins répandue en raison des différentes raisons inhérentes à sa maitrise, à l’opposé de la méthode du dermographe. En effet, on constate ici que l’aiguille se place au bout d’un bambou et lors de la séance de tatouage, elle est directement plantée dans la peau. C’est assez impressionnant de voir les gens se faire tatouer de cette manière. Et contrairement à ce que pensent plusieurs personnes, c’est une méthode moins douloureuse. Pour certains, elle l’est encore moins que le dermographe, car l’aiguille pénètre, mais pas en profondeur dans la peau.

Le tatouage maori 

Pour la petite histoire, le terme « tatouage » vient précisément de l’Océanie. Il a été ramené sur le continent européen par un explorateur nommé James Cook. À l’origine, le terme signifiait frapper. C’est plus tard au milieu du XIXe siècle qu’il a été francisé. Cette méthode de tatouage peut être identifiée comme une technique du marteau. En effet, dans la pratique, elle consiste à tremper un poinçon dans l’encre. Ce poinçon vient par la suite piquer la peau sous l’action du marteau. Décrite de cette façon, cela fait peur, mais on en survit assurément.

La méthode au tube de métal

Cette technique est généralement assimilée à celle du bambou. Les outils et les procédés semblent converger. Nonobstant, il faut remarquer qu’à la place d’un bambou, les tatoueurs font usage d’un autre outil : il s’agit d’une tige de métal. Il faut noter que cette façon de tatouer est toujours d’actualité, principalement au Japon.

Le tatouage à l’aquarelle

Le tatouage à l’aquarelle n’est pas tout à fait une technique, mais il s’agit plutôt d’une pratique de tatouage. Cette méthode consiste à reproduire naturellement un effet aquarelle précisément sur la peau. Elle fait usage d’un mélange de plusieurs couleurs, ce qui facilite la reproduction de l’effet de transparence. Habituellement, cette technique de tatouage est accompagnée d’un motif qui est bien sûr plus précis avec la forme. Cependant, le tatouage à l’aquarelle s’efface plus rapidement.

Le tatouage blacklight

Cette technique fait partie des nouvelles tendances de tatouage. Elle consiste en effet à faire le travail en se servant d’une encre phosphorescente. Il faut noter que le motif de cette encre s’efface après la phase de cicatrisation. Il réapparait seulement lorsque le tatouage est exposé aux rayons d’une lampe UV. Autant dire qu’il y a très peu de chance pour que quelqu’un qui se fait tatouer de cette façon se lasse de son tatouage. Toutefois, il s’agit d’une technique qui est moins répandue en raison du manque de confiance par rapport à la composition de cette encre.

Le tatouage botanique 

Le tatouage botanique est une autre technique qui doit sa naissance à la tatoueuse Rita Zolotukhina. Dans le ghetto, elle est connue sous le nom de Rit Kit. Alors, cette méthode de tatouage botanique consiste à procéder habituellement à la récupération des feuilles de plantes. Ensuite, celles-ci sont trempées dans l’encre. Une fois le tatouage réalisé avec ce motif naturel, on utilise ensuite les couleurs et on y rajoute également les autres détails. C’est ce qui permet de produire un tatouage ultra réaliste.

La tendance « prison »

Il s’agit d’une technique qui consiste à faire usage d’un cutter. C’est l’outil qui sert à tailler dans la chair. Cette technique est un peu risquée parce qu’elle expose beaucoup plus le sujet à des risques d’infections. Pour en savoir plus sur le matériel qu’il faut utiliser pour tatouer, vous pouvez vous rendre sur frinked.com.

Les styles de tatouages

En dehors des différentes techniques de tatouage, il existe aussi plusieurs styles qui les accompagnent. Nous pouvons même dire que les techniques de tatouage sont parfois liées aux différents styles. Parmi ceux-ci, on peut énumérer :

  • Le tatouage « Old School »

Il fait partie des premiers styles qui sont apparus dans les années 1920. Il est spécifiquement remarquable à travers ses lignes épaisses. Généralement, pour ce style, les tatoueurs utilisent uniquement quatre couleurs que sont : le jaune, le bleu, le vert et aussi le rouge. On y compte également des motifs emblématiques, par exemple la sirène, l’hirondelle ou encore le crâne humain.

  • Le style néo-traditionnel

C’est un style qui est inspiré du précédent. Il se caractérise principalement par la modernisation de ce dernier. En effet, le style néo-traditionnel évoque les mêmes thèmes comme les femmes, la mer ou encore les animaux. Sur le plan technique, il faut noter que les détails sont davantage prononcés. Il s’agit par exemple des ombrages et aussi des couleurs qui sont en effet accentués.

  • Le style réalisme

Il s’agit ici d’un style qui est apparu depuis le XIXe siècle. Il est représenté par bon nombre d’artistes dans le domaine de la peinture et aussi celui de la littérature. Techniquement parlant, il faut noter que ce style nécessite une grande précision non seulement dans les détails, mais aussi dans les ombrages et les tracés.

  • Le style carton

Celui-ci est apparu depuis les années 90. En fait, il s’agit d’un style qui vient de l’amélioration et de la modernisation du traditionnel. Plus exactement, il s’agit d’un travail au niveau des contours, des couleurs, sans oublier aussi les formes. En effet, les couleurs sont flashy et les formes, plus exagérées. Il faut aussi mentionner que ledit style est principalement inspiré de la culture urbaine, et aussi de l’univers du graffiti. Par ailleurs, en dehors de ces styles, il en existe plusieurs autres.

David

David

J'ai 5 tatouages à divers endroits du corps. Je fais de la musculation et du yoga ! Bienvenue sur mon blog !

Ajouter un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.